Quelle huile essentielle utiliser en cas de cancer ?

Bien sûr, les huiles essentielles ne vont pas vous guérir du cancer. Mais elles peuvent être d'un précieux secours pour accompagner les différents traitements, en soulageant certains de leurs effets négatifs, mais aussi pour renforcer vos défenses immunitaires ou vous soutenir sur le plan psychologique. Découvrez vos meilleures alliées pour lutter contre la maladie.

Les 3 huiles essentielles à avoir dans votre trousse aroma en cas de cancer

  • Huile essentielle de thym à thujanol
  • Huile essentielle de niaouli
  • Huile essentielle de ravintsara

Pourquoi utiliser les huiles essentielles en cas de cancer ?

En cas de cancer, il existe divers traitements : chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie. Tous visent, par des moyens différents, à détruire les cellules cancéreuses, et à stopper leur multiplication.

Ils occasionnent des effets secondaires divers, qui perturbent la vie du malade, tant sur le plan physique que psychologique : nausées, vomissements, perte de cheveux, prise de poids, fatigue, infections...

Les huiles essentielles sont intéressantes en accompagnement de chacun de ces traitements, pour soulager la personne malade et/ou pour prévenir les effets secondaires (prévention des brûlures ou des dégâts au niveau du foie par exemple). D'autres ont des propriétés immunostimulantes, qui aident l'organisme à se défendre. D'autres encore agissent sur le mental, pour apaiser et redonner le moral et la confiance en l'avenir.

3 huiles essentielles à utiliser en cas de cancer

L'huile essentielle de thym à thujanol, pour accompagner la chimiothérapie

La chimiothérapie repose sur l'utilisation de substances chimiques destinées à stopper la multiplication des cellules cancérereuses et à provoquer l'apoptose (mort de ces cellules). Mais ce processus touche aussi, malheureusement, certaines cellules saines. D'où les effets indésirables souvent consatés : perte de cheveux, infection, anémie... Le foie, qui doit métaboliser les susbstances chimiques, peut lui aussi être endommagé (on parle d'hépatoxicité).  

En raison de ses diverses propriétés, cette HE est particulièrement bien indiquée pour accompagner la chimiothérapie. En effet, elle va permettre de réparer certains des dégâts occasionnés sur le foie. De plus, elle a une action stimulante sur les défenses immunitaires : l'organisme est plus résistant face à la maladie. Enfin, elle a aussi une action positivante, bien utile pour garder le moral quand on suit ce type de traitement.

Utilisation : Prenez 2 gouttes d'huile essentielle de thym à thujanol dans une tisane (romarin par exemple) ou une cuillérée de miel, 2 à 3 fois par jour.

Précautions d'emploi : Effectuer un test avant application cutanée - Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans, et aux femmes enceintes de moins de 3 mois.

L'huile essentielle de niaouli, pour prévenir les brûlures de la radiothérapie

La radiothérapie est une autre forme de traitement du cancer. Elle repose sur l'utilisation de rayons ou radiations visant à détruire spécifiquement les cellules malades. L'objectif est bien sûr de préserver au mieux les tissus sains alentour, mais ce n'est pas toujours le cas. D'où le risque de brûlures cutanées dans la zone irradiée.

Cette huile essentielle est intéressante car elle protège la peau des brûlures avant la séance, et favorise la cicatrisation après les rayons.

En cas de radiothérapie pour cancer hormono-dépendant (sein, utérus, prostate), remplacez cette HE par l'HE d'arbre à thé. C'est une mesure de précaution car le niaouli contient un composant estrogène-like.

Utilisation : Appliquez quelques gouttes pures de cette huile essentielle sur la zone traitée juste avant la séance de radiothérapie, mais aussi juste après. Continuez ensuite pendant 2 à 3 jours, deux fois par jour. Vous pouvez aussi utiliser cette HE diluée dans un peu d'huile végétale de calophylle inophylle (mais seulement après les rayons, pas avant).

Précautions d'emploi : Effectuer un test avant application cuatnée  - Ne convient aux pas aux enfants de moins de 30 mois, aux femmes enceintes et allaitantes - Ne pas utiliser chez les personnes présentatn des antécédents personnels ou familiaux de pathologies hormonodépendantes.

  1. Huile essentielle Niaouli bio
    Huile essentielle Niaouli bio
    3,90 €

    Le niaouli est idéal pour lutter contre les infections virales telles que le rhume, la sinusite ou l'angine en dégageant les voies respiratoires et stimulant les défenses naturelles. 

    En savoir plus

L'huile essentielle de ravintsara, pour limiter les effets secondaires de l'hormonothérapie

Certains cancers hormonodépendants (principalement du sein et de la prostate) peuvent être traités par un traitement hormonal. Celui-ci peut entraîner divers effets secondaires : fatigue, nausées, prise de poids, diarrhée, syndrome pseudo-grippal ainsi que divers troubles psychologiques (irritabilité, insomnie, dépression...).

L'huile essentielle de ravintsara est une excellente alliée dans ce cas, car elle permet de limiter et soulager ces désagréments. Anti-infectieuse, anti-inflammatoire, antioxydante et immunostimulante, elle soutient et apaise l'organisme. Elle a aussi une action rééquilibrante sur la sphère mentale.

Utilisation : Déposez 1 goutte d'huile essentielle de ravintsara sur un comprimé neutre et laissez fondre dans la bouche. A faire trois fois par jour 5 jours sur 7.

Précautions d'emploi : Effectuer un test avant application cutanée - Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans, pendant le 1er trimestre de grossesse et durant l'allaitement.

  1. Huile essentielle Ravintsara CT 1.8 cinéole bio
    Huile essentielle Ravintsara CT 1.8 cinéole bio
    4,50 €

    Le ravintsara cinéole est l'ennemi des virus de l'hiver. Il stimule vos défenses immunitaires et permet de lutter contre les infections ORL et les agressions hivernales.

    En savoir plus

La recette post-radiothérapie

Cette huile de massage associe l'action protectrice du niaouli aux propriétés cicatrisantes de la lavande officinale, pour permettre à la peau une meilleure récupération après les rayons.

  1. Dans un flacon, mélangez 50 ml d'huile végétale de calendula ou de nigelle avec 120 gouttes d'HE de niaouli
  2. Ajoutez 60 gouttes d'HE de lavande officinale.
  3. Appliquez quelques gouttes de cette préparation sur la peau après la séance de radiothérapie.

Par Françoise Couic-Marinier, Le Guide Terre Vivante des huiles essentielles, 2017

Rédaction : Alix Lefief-Delcourt, auteure du livre "Se soigner au naturel", aux Editions Leduc (2016)

Un site soutenu par M6 WEB et Passeport Santé