Comment soigner une infection urinaire avec les huiles essentielles ?

Sensation de brûlure, douleurs, envie permanente d’uriner… Il est important d’agir vite pour soigner une infection urinaire ! Les huiles essentielles sont très efficaces pour déloger rapidement les bactéries à l’origine de l'infection. Découvrez nos solutions naturelles contre l'infection urinaire.

Les 4 huiles essentielles à avoir dans votre armoire :

  • La sarriette des montagnes
  • L’eucalyptus citronné
  • Le palmarosa
  • Le tea tree

Pourquoi utiliser les huiles essentielles contre les infections urinaires ?

Souvent causée par une prolifération des bactéries intestinales, l’infection urinaire se caractérise par une inflammation de la vessie. Les huiles essentielles aux propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires agissent sur l’origine des symptômes pour lutter contre la cystite ou infection urinaire.

Attention cependant, si les troubles persistent, consulter un médecin. Ne pas appliquer d’huiles essentielles sur les zones ano-génitales. 

4 huiles essentielles contre les infections urinaires

La sarriette des montagnes, anti-infectieuse

Plante médicinale et aromatique, la sarriette remplaçait le poivre au cours de la seconde guerre mondiale. En aromathérapie, l’huile essentielle de sarriette des montagnes est anti-infectieuse et anti-inflammatoire. Grâce à cette double-action, elle combat efficacement les bactéries à l’origine de l'infection urinaire).

Utilisation : Verser 1 goutte d’huile essentielle de sarriette des montagnes dans 1 cuillère à café d’huile végétale au choix (jojoba, avocat, amande…). Masser le bas ventre 3 fois par jour pendant 10 jours maximum. Se laver les mains après application.

Précautions : Effectuer un test cutané avant application - Ne pas appliquer pure sur la peau – Ne pas inhaler - Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes épileptiques ou présentant des troubles neurologiques, aux sujets présentant des troubles hormono-dépendants cancéreux ou non, aux personnes présentant une pathologie hépatique.

L’eucalyptus citronné, anti-inflammatoire

A l’odeur très proche de la citronnelle, l’eucalyptus citronné est originaire d’Australie. Anti-infectieuse et anti-inflammatoire, grâce aux molécules de citronellal qui la composent, l’huile essentielle d’eucalyptus citronné lutte contre l’inflammation de la vessie et des bactéries à l’origine de l’infection urinaire. A ses côtés, vos désagréments ne seront plus qu’un mauvais souvenir !

Utilisation : Verser 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus citronné dans 1 cuillère à café d’huile végétale au choix (jojoba, avocat, amande…). Masser le bas ventre 3 fois par jour pendant 10 jours maximum. Se laver les mains après application.

Précautions : Effectuer un test cutané avant application - Ne pas appliquer pure sur la peau – Ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux enfants de moins de 3 mois.

Le palmarosa, antibactérien et antidouleur

Très connue en aromathérapie pour remplacer n’importe quel déodorant, l’huile essentielle de palmarosa possède des propriétés antibactériennes. Ses molécules de géraniol luttent contre les infections bactériennes diverses, dont les cystites (infection des voies urinaires). Également antidouleur, elle apaise les symptômes pour que vous vous sentiez plus léger !

Utilisation : Verser 1 goutte d’huile essentielle de palmarosa dans 1 cuillère à café d’huile végétale au choix (jojoba, avocat, amande…). Masser le bas ventre 3 fois par jour pendant 10 jours maximum. Se laver les mains après application.

Précautions : Effectuer un test cutané avant application - Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes asthmatiques.

Le tea tree, bactéricide majeur

Également appelée arbre à thé, l’huile essentielle de tea tree est un indispensable de la trousse aroma. Antibactérienne par excellence, l’huile essentielle de tea tree détruit toutes les bactéries, même celles résistantes aux antibiotiques ! Son action immunostimulante vient renforcer les capacités de l’organisme à se défendre pour combattre le plus rapidement possible cette infection.

Utilisation : Verser 1 goutte d’huile essentielle de tea tree dans 1 cuillère à café d’huile végétale au choix (jojoba, avocat, amande…). Masser le bas ventre 3 fois par jour pendant 10 jours maximum. Se laver les mains après application.

Précautions : Effectuer un test cutané avant application - Ne pas appliquer pure sur la peau – Ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois, aux enfants de moins de 3 mois et aux sujets présentant des troubles hormono-dépendants cancéreux ou non, aux personnes épileptiques.

  1. Huile essentielle Tea-tree bio
    Huile essentielle Tea-tree bio
    4,50 €

    Le tea-tree est le "must-have" dans votre salle de bain en cas d'acné. Immunostimulant, il est également parfait contre tous les maux de l'hiver.

    En savoir plus

Les recettes contre les infections urinaires

Synergie anti-cystite

  • HE d’eucalyptus citronné : 60 gouttes
  • HE de palmarosa : 60 gouttes
  1. Dans un flacon compte-goutte préalablement désinfecté, verser les huiles essentielles
  2. Mélanger.
  3. Verser 2 gouttes du mélange matin, midi et soir sur un sucre. Laisser fondre en bouche. Pendant 10 jours maximum.

Par Françoise Couic-Marinier, pharmacienne et aromathérapeute, Le guide terre vivante des huiles essentielles, 2017

Huile de massage anti-cystite

  • HE d’arbre à thé : 1 goutte
  • HE de palmarosa : 1 goutte
  • HE d’ylang-ylang : 1 goutte
  • Huile végétale de calophylle inophylle : 3 gouttes
  1. Dans un ramequin préalablement désinfecté, verser les huiles essentielles.
  2. Puis ajouter l’huile végétale.
  3. Mélanger.
  4. Masser le bas ventre. Maximum 3 fois par jour pendant 10 jours maximum. Se laver les mains après application.

Par Françoise Couic-Marinier, pharmacienne et aromathérapeute, Se soigner avec les huiles essentielles, 2016


Rédaction : Sandrine Mille, aromatologue

Un site soutenu par M6 WEB et Passeport Santé