Les meilleures huiles essentielles contre la migraine

Vous souffrez de migraines qui vous obligent à rester allongé dans le noir complet ? Vous souhaitez vous débarrasser rapidement de la migraine ? Découvrez nos conseils et nos recettes aux huiles essentielles contre la migraine.

4 huiles essentielles à avoir dans sa trousse aroma contre la migraine

  • Menthe poivrée
  • Basilic exotique
  • Camomille romaine
  • Lavande fine

Pourquoi utiliser les huiles essentielles contre la migraine ?

La migraine est une douleur chronique, imprévisible et invalidante, touchant la moitié du crâne. Elle survient par crise et s’installe de manière progressive. La migraine est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.  Elle dure généralement entre 4 et 72 heures et provoque des douleurs au niveau du crâne, des nausées et une sensibilité accrue à la lumière et au son. Ces symptômes s'aggravent généralement à cause du bruit et de la lumière.

Contre la migraine, il faut privilégier les huiles essentielles antalgiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques et calmantes.

4 huiles essentielles contre la migraine

Menthe poivrée, l’indispensable anti-migraineux

L’huile essentielle de menthe poivrée possède des propriétés antalgiques, rafraîchissantes et anesthésiantes grâce au menthol qu’elle contient. Elle permet de soulager très rapidement les douleurs et d’atténuer les nausées. Elle est également antispasmodique et vasodilatatrice, idéal contre les spasmes des vaisseaux sanguins qui provoquent la douleur.

Utilisation : Appliquez 2 gouttes de menthe poivrée pure sur la zone douloureuse (loin des yeux), jusqu’à 4 fois par jour.

Précautions d’emploi : Effectuer un test cutané avant l’application - Ne pas appliquer pure sur la peau - Interdit aux femmes enceintes et allaitantes - Interdit aux enfants de moins de 6 ans - Déconseiller aux personnes hormono-dépendante - Ne pas diffuser seule - Ne pas utiliser en bain - Bien se laver les mains après l’utilisation.

Basilic exotique, puissant antispasmodique

L’huile essentielle de basilic exotique possède des propriétés antispasmodiques. Elle est également antalgique et sédative grâce au linalol qu’elle contient. Elle permet de soulager les tensions musculaires et la douleur.

Utilisation : Diluez 1 goutte de basilic exotique dans 4 gouttes d’huile végétale de millepertuis. Appliquez sur la zone douloureuse, 2 à 3 fois par jour.

Précautions d’emploi : Effectuer un test cutané avant l’application - Ne pas appliquer pure sur la peau - Interdit chez la femme enceinte et allaitante - Interdit chez les enfants de moins de 6 ans.

Camomille romaine, excellente calmante

Grâce aux esters qu’elle contient, l’huile essentielle de camomille romaine possède des vertus calmantes, antispasmodiques, antalgiques et anti-inflammatoires. Elle agit sur le stress qui pourrait être en cause dans les migraines. Elle atténue les douleurs et les spasmes musculaires et nerveux.

Utilisation : Diluez 1 goutte d’huile essentielle de camomille romaine avec 4 gouttes d’une huile végétale de millepertuis. Appliquez sur la zone douloureuse, jusqu’à 4 fois par jour.

Précautions d’emploi : Effectuer un test cutané avant l’application - Ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois - Ne convient pas aux nourrissons de moins de 3 mois.

Lavande fine, la vasodilatatrice

L’huile essentielle de lavande fine possède des propriétés antispasmodiques et vasodilatatrices grâce aux esters qu’elle contient. Elle permet de lutter contre les spasmes des vaisseaux sanguins qui provoquent la douleur. Egalement calmante elle soulage les migraines dues au stress.

Utilisation : Appliquez 1 goutte d’huile essentielle de lavande fine sur la face interne des poignets. Respirez profondément, 3 à 4 fois par jour.

Précautions d’emploi : Faire un test cutané avant l’application - Ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois - Ne convient pas aux nourrissons de moins de 3 mois.

Les recettes contre la migraine

Un massage localisé contre la douleur

L’application cutanée permet une pénétration rapide des huiles essentielles. Cette préparation permet de bénéficier des vertus antalgiques, antispasmodiques, rafraîchissantes, anti-inflammatoires et calmantes des HE.

  • HE menthe poivrée : 40 gouttes
  • HE basilic exotique : 10 gouttes
  • HE camomille romaine : 10 gouttes
  • HV millepertuis : 40 gouttes
  1. Ajoutez les HE et l’HV dans un flacon opaque compte-goutte de 5 ml.
  2. Appliquez 3 gouttes sur la tempe douloureuse en massage circulaire et sur la nuque, jusqu’à 6 fois par jour.

Contre-indication : Interdit aux femmes enceintes et allaitantes. Interdit aux enfants de moins de 6 ans. Déconseiller aux personnes hormono-dépendante. Ne pas appliquer près des yeux. Bien se laver les mains après l’application.

Par Dominique Baudoux, Guide pratique d’aromathérapie familiale et scientifique, 2008

Une dffusion anti-douleur

La diffusion est une voie douce, moins intrusive pour profiter des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires des huiles essentielles. Les composés absorbés sont moindre par cette voie, mais elle peut suffire à atténuer les symptômes de douleur.

  • HE menthe poivrée : 4 gouttes
  • HE basilic exotique : 2 gouttes
  1. Versez les HE dans votre diffuseur avec le niveau requis pour votre appareil.
  2. Diffusez ce mélange 10 min au moment des signes précurseurs ou lors de la crise.

Contre-indication : Interdit aux femmes enceintes et allaitantes. Interdit aux enfants de moins de 6 ans. Déconseiller aux personnes hormono-dépendante

Recette femme enceinte de + 3 mois et enfants de + 3 ans

Cette préparation douce permet de bénéficier des vertus antalgiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires et calmantes des huiles essentielles.

  • HE lavande fine : 1 goutte
  • HE camomille romaine : 1 goutte
  • HV arnica : 3 gouttes
  1. Ajoutez les HE et l’HV dans un flacon opaque compte-goutte de 5 ml.
  2. Appliquez 3 gouttes sur la tempe douloureuse en massage circulaire et sur la nuque, 1 à 3 fois par jour.

Contre-indication : Interdit aux femmes enceintes de moins de 3 mois. Interdit aux nourrissons de moins de 3 mois.


Rédaction : Aude Gelli, aromatologue

Un site soutenu par M6 WEB et Passeport Santé